L’ÉTAT ET LES TRAVAILLEURS DE LA SDE SE RETROUVENT À MI-CHEMIN

news-details
CAPITAL DE SUEZ

Les deux parties lâchent du lest ! Reçus par le chef de l’Etat, Macky Sall, qui a décidé de porter leur part dans l’actionnariat de la future fermière, SUEZ, de 5 à 8%, les travailleurs de la Sénégalaise des eaux (SDE) expriment leur satisfaction et acceptent de réduire leur exigence de 10% à moins deux points. « Nous avons obtenu des avancées parce que le président de la République a accepté de porter à 11% les actions des travailleurs dans la nouvelle société. Nous avons obtenu 8%, c’est un acquis », exulte le coordonnateur de l’Intersyndicale de SDE, Elimane Diouf, qui salue également l’engagement portant sur l’abrogation du décret de réquisition du personnel de la SDE.

Son adjoint, Baba Ngom, embouche la même trompette : « Le président de la République nous a écoutés et entendus. Nous sommes très satisfaits des décisions prises et des instructions qu’il a données. » Par ailleurs, il confie dans les colonnes du Soleil, que « le chef de l’Etat a demandé que toutes les diligences soient faites pour que la passation de service se déroule dans d’excellentes conditions ». En outre, « le chef de l’Etat a demandé à SUEZ de payer l’enveloppe d’avancement. La SDE avait dit qu’elle ne l’avait pas budgétisée ».

Avec ces acquis et plusieurs péripéties qu’a connu le dossier, les travailleurs sont dans le bain de la transition. Après 20 ans de présence, la SDE va passer le témoin au groupe SUEZ, en 2020, dans l’espoir qu’une autre de leurs doléances soit prise en charge par la nouvelle société : l’accès à l’habitat.

Vous pouvez réagir à cet article