image

L’EXIGENCE DE WALLU SÉNÉGAL

image

Pour des élections législatives apaisées et sans contestation majeure, la coalition Wallu Sénégal exige une rencontre, « sans intermédiaire et sans condition » avec le chef de l’État.

Une rencontre directe avec le chef de l’État. C’est la proposition que la coalition Wallu Sénégal met sur la table pour éviter des contentieux et des contestations post-Législatives. Pour ces joutes électorales qui concernent le renouvellement du mandat des députés, le Parti démocratique sénégalais (Pds) et ses alliés, qui ont rejeté le parrainage, relèvent plusieurs « dysfonctionnements » dans le processus électoral.

« Wallu Sénégal interpelle directement le président de la République Macky Sall et lui demande de rencontrer immédiatement les différentes coalitions, sans intermédiaire et sans préalable, pour discuter ouvertement de toutes les questions (liées au processus) et que de solutions consensuelles soient trouvées afin que l’on puisse aller à des élections libres, ouvertes, apaisées et avoir une Assemblée nationale représentative, garante de la démocratie sénégalaise. Ceci constitue la seule voie qui rétablirait la confiance entre les acteurs », a déclaré Abdoul Mbaye, hier, lors de leur conférence de presse.

Pour le respect de la décision de la Cour de justice de la Cedeao

Une sortie, après celle de la coalition Yewwi askan wi, lundi dernier, qui, elle aussi, s’oppose au parrainage. Les leaders de Wallu Sénégal estiment que le pouvoir doit appliquer l’arrêt de la Cour de justice de la Cedeao. Et le maintien de ce système serait considéré comme un « forcing » de la part du régime. « Le Président Macky Sall et sa coalition Benno bokk yaakaar ont décidé de maintenir le parrainage en violation de la décision de la Cedeao n° ECW/CCJJUD/10/21 du 28 avril 2021 qui, à travers son arrêt, ordonne à l’Etat du Sénégal, de ‘’lever tous les obstacles à une libre participation aux élections, consécutifs à cette modification par la suppression du système du parrainage électoral.

Mieux, un délai de six (6) mois, à compter de la date de notification a été imparti à l’Etat du Sénégal par la Cour de justice de la Cedeao pour l’exécution de la décision. La Cour de Justice de la Cedeao a ordonné clairement au Sénégal le retrait du système de parrainage. C’est pourquoi, la Grande Coalition Wallu Sénégal dénonce avec la dernière énergie toute tentative de forcing et exige la suppression immédiate du parrainage », ont-ils déclaré.

L’autre point de revendication de la coalition Wallu est l’inscription sur les listes électorales. Ses membres exigent un prolongement des inscriptions pour permettre aux primo-votants de pouvoir participer aux élections.

ENCADRE

Contre la victoire de Bby à la Ville : le Pds et ses alliés marchent à Pikine aujourd’hui

Sur le recours introduit devant la Cour d’appel de Dakar contre les résultats de la Ville de Pikine donnant Benno book yaakaar vainqueur, la coalition Wallu Sénégal dit attendre toujours la décision. « Tous les recours introduits devant la Cour d’appel ont été vidés sauf celui de la ville de Pikine. C’est suspect », a déploré Cheikh Dieng. Devant les journalistes, le candidat de Wallu Sénégal à Pikine aux élections locales a étalé de nombreuses « irrégularités » qui lui font croire qu’il a gagné ses élections. « La compilation des voix donne une nette victoire de Wallu Sénégal avec une différence de plus de 2000 voix », a déclaré M. Dieng, qui annonce dans la foulée une marche des jeunes de la coalition dans la banlieue, ce vendredi. « Nous demandons à la Cour d’appel de dire le Droit sans pression politique », a insisté le député Mamadou Lamine Diallo.

Babacar FALL

18 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article