« L’HIVERNAGE NE DEVRAIT PAS EMPÊCHER LA RÉOUVERTURE DES CLASSES »

news-details
MOUSTAPHA DIAGNE

L’hivernage ne devrait pas être un prétexte pour empêcher la reprise des cours. Si le comité interministériel juge opportun de rouvrir les classes pendant la saison des pluies, tous les acteurs de l’éducation doivent aller dans ce sens.

C’est l’avis du directeur de la Formation et de la Communication au ministère de l’Education nationale, Mohamed Moustapha Diagne qui était l’invité d’Alassane Samba Diop à la ’’Matinale d’Iradio’’. Pour M. Diagne, l’année académique a coïncidé avec un contexte exceptionnel qui nécessite des sacrifices pour tous. « Nous sommes encore en année scolaire parce que l’école doit fermer ses portes le 31 juillet. L’hivernage n’est pas prétexte pour ne pas rouvrir les écoles. Partout au Sénégal, on organisait des cours de vacances au mois de septembre, en plein hivernage. Comment ces gens faisaient pour braver la pluie et aller organiser ces cours de vacances », se demande M. Diagne qui ne doute pas que les IA et les IEF pourront bien organiser les cours si jamais l’Etat décide d’aller dans le sens de la réouverture des classes pendant l’hivernage.

Organisation en charge de la promotion de l’Education, la Cosydep (Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique), quant à elle, n’est pas favorable à une reprise pendant la saison des pluies. Son directeur Exécutif, Cheikh Mbao prône une « planification beaucoup plus rigoureuse », après les deux reprises avortées. « Il n’y a plus de raisons de se précipiter puisque nous avons raté le rendez-vous du 2 juin. Nous pouvons aller dans le sens de la reprise des enseignements apprentissages entre les mois de septembre, octobre et novembre », a-t-il suggéré.

Vous pouvez réagir à cet article