"L’IMAGE DU SÉNÉGAL EST ÉCORNÉE" (YÉYA DIALLO)

news-details
Affaire des passeports diplomatiques

L’affaire du trafic présumé de passeports diplomatiques indispose au plus haut niveau. "Le fait de parler de passeports diplomatiques écorne même l’image de notre pays et de notre diplomatie", avoue Yaya Diallo, députée socialiste.

La parlementaire de Benno Bokk Yakaar (BBY, majorité présidentielle) indique que "c’est pour cela que cette affaire doit être tirée au clair". Mais, nuance-t-elle, dans un entretien avec le journal LeQuotidien : "en tant que parlementaire et de surcroit juriste de formation, je ne peux pas piétiner la présomption d’innocence."

Toutefois, la responsable socialiste dans le département de Tivaouane est catégorique sur la question relative à la dissolution réclamée par certains de l’Assemblée nationale. "C’est hors de propos et il faut sincèrement faire la part des choses en matière de responsabilités, indique-t-elle. En 1993, on avait accusé un député, en l’occurrence Mody SY, d’assassinat, est-ce qu’on avait parlé de dissolution de l’Assemblée nationale ? On a accusé ici un député de viol, est-ce qu’on a demandé la dissolution de l’Assemblée nationale ? Pourtant, ce sont des faits graves. Autre fait, nous savons tous que le président de la République n’a plus la prérogative de dissoudre l’Assemblée nationale. Si on devait le faire, on allait le faire avec quel instrument ? Je pense que parler de dissolution, quand même, me parait un peu exagéré et hors de propos".

Vous pouvez réagir à cet article