« L’INCIDENT DE L’AVION D’ETHIOPIAN N’A PAS DE CONSÉQUENCE SUR LE FONCTIONNEMENT DE L’AIBD »

news-details
AVIATION

Il y a plus de peur que mal. L’incident de l’avion d’Ethiopian Airlines, qui a évité de justesse un crash, n’a eu aucun impact majeur. Il n’a pas affecté, non plus, le trafic à l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd). À la question de savoir s’il y avait des conséquences à l’Aibd après cet incident, le Secrétaire général de LAS (Limak-Aibd-Summa), Pape Mahawa Diouf répond : « Aucune conséquence... ».

Ce que confirme le porte-parole de l’aéroport. « Les opérations d’exploitations se poursuivent le plus normalement du monde et les autres compagnies traitent leur vol programmé pour ce jour correctement », a fait savoir le chargé de communication de l’aéroport, Tidiane Tamba.

Revenant sur les faits, M. Tamba explique qu’« un vol d’Ethiopian qui devait rallier Addis-Abeba avec un passage d’abord à Bamako, la capitale malienne. Juste après son décollage vers 08h20, la Tour de contrôle a signalé au commandant de bord un feu qui se dégage au niveau de l’un des moteurs de l’avion, précisément le moteur droit. Le commandant a décidé ainsi de revenir à son point de départ. Les sapeurs-pompiers qui étaient encore en position comme à chaque décollage ou atterrissage attendaient pour faire le nécessaire. Une fois sur le tarmac sans difficulté, le commandant a constaté et confirmé l’incident. Les sapeurs ont fait le nécessaire et l’avion a été parqué dans un endroit dédié. »

Vous pouvez réagir à cet article