image

« L’INDÉPENDANCE SE GAGNE SUR LE FRONT DE LA SÉCURITE ALIMENTAIRE »

image

« Afin de soulager les ménages, j’ai fait baisser les prix des denrées de première nécessité, notamment le riz, le sucre et l’huile ; et augmenté la subvention du riz local », a rappelé le chef de l’État, Macky Sall, s’adressant à la Nation, ce 3 avril. Mais, a-t-il relevé, « pour être à l’abri des aléas de la conjoncture internationale, nous devons, par un effort individuel et collectif sur nous-mêmes, faire preuve de résilience en gagnant au plus vite la bataille de la souveraineté alimentaire. » Car, expliqu-t-il, « à vrai dire, l’indépendance n’est pas l’acte isolé d’un jour, mais un combat permanent, qui se gagne également sur le front de la sécurité alimentaire. C’est ce qui ajoute à la souveraineté nationale un surcroit de liberté. »

De ce fait, « il nous faut produire ce que nous consommons et consommer ce que nous produisons », a-t-il insisté, ajoutant que « c’est le sens des investissements massifs que l’État continue de consacrer à la modernisation et à la diversification des secteurs de l’élevage, de la pêche et de l’agriculture. »
De plus, « pour la deuxième fois consécutive, le budget de la campagne agricole est revu à la hausse, et passe cette année de 60 à 70 milliards de F CFA ». Dans cette quête de l’autosuffisance alimentaire, il engage « les forces vives de la nation, en particulier les jeunes, les femmes et le secteur privé, à s’investir davantage dans les chaines de valeurs de l’élevage, de la pêche et de l’agriculture » dans la mesure où « l’expérience des Domaines agricoles communautaires (DAC) montre que nous pouvons relever ce défi, à l’image des belles moissons du DAC de Keur Momar Sarr, sept mois seulement après son lancement en juillet dernier ».

Macky Sall, abordant la question en Conseil des ministres qu’il a présidé mercredi, au palais de la République, a demandé au Ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Me Moussa Baldé, de lui proposer, avant la fin du mois d’avril 2022, un plan d’urgence de transformation de la recherche agricole, en cohérence avec nos objectifs de souveraineté alimentaire.
Par exemple : pas encore autosuffisant, le Sénégal importe, chaque année, 900 mille tonnes de riz.

Dié BA

3 avril 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article