image

L’INVITE D’AFRIKAJOM CENTER ET OXFAM AUX CANDIDATS

image

Afrikajom Center présidé par Alioune Tine, en collaboration avec Oxfam, a organisé un face à face jeudi 28 juillet entre les candidats et les communautés pour donner la "Paroles aux communautés" dans le cadre de la caravane "Yobbalu député".

L’initiative appelle les candidats aux élections législatives du 31 juillet 2022 à écouter et à échanger avec les communautés notamment les couches les plus vulnérables en l’occurrence, les femmes et les jeunes.

De même, relève Khar Ndiaye, directrice d’Oxfam au Sénégal : « la rencontre vise à promouvoir la démocratie participative, le contrôle citoyen de l’action publique et l’élargissement de l’espace civique ».

Pour Mme Ndiaye : « il s’agit de clôturer la phase deux, d’un projet d’accompagnement sur les élections, c’est-à-dire les trois élections dont les locales passées, les législatives actuelles et puis le présidentiel à venir ».
Elle souligne que c’est dans le cadre d’un projet d’accompagnement aux élections et des communautés locales qu’il leur a paru judicieux de créer des espaces d’écoute et d’échange pour les communautés locales pour s’assurer que le leadership communautaire est entendu en termes de préoccupation et en termes de besoin, des futurs parlementaires qui seront élus, d’où le concept de « Yobbalu député ».

« En face d’un groupe composé de toutes les huit coalitions qui ont un très bon niveau de compréhension des enjeux qui concernent leurs communautés, que ce soit les enjeux économiques, sociaux, thématiques, culturels ou politiques, c’est un espace sûr et libre, dans lequel elles s’expriment de manière très courageuse et claire, assurent leur besoin, mais également sur leur connaissance du rôle de la mission du parlementaire et sont consciemment guidées à pouvoir apporter la parole des communautés auxquelles elles appartiennent en une heure où les candidats prêtent le plus attention aux besoins des populations ». Déclare madame la ministre.

Quant à Alioune Tine, président fondateur de Afrikajom Center, dans la mesure où « yobbalu député » focalise sur la qualité de la représentation, jusqu’ici, la place que l’assemblée nationale occupe dans les institutions et de la fonction n’est pas satisfaisante parce que, selon lui, on entend tout le temps parler du député, du président de la République, du député de telle coalition ou de tel parti politique, mais les gens veulent les députés du peuple donc « l’initiative vise aussi de permettre l’émergence d’un nouveau style de député, appelé en réalité par tout le monde, par l’opinion sénégalaise de façon globale ».

Par ailleurs le directeur Tine pense que : « c’est important aussi de promouvoir la qualité de la démocratie c’est-à-dire la qualité participative, pour la première fois nous avons les communautés qui seront des leaders et qui sont en face des députes pour parler des préoccupations sur des questions économiques, politiques et environnementale qui sont des questions d’intérêt national ». Affirme-t-il.

Hawa TOUMAGNON

29 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article