image

L’INVITE DE L’ÉGLISE AUX FIDÈLES

image

La violence est un sujet d’actualité. Elle ne pouvait pas échapper à l’église qui célèbre la Pentecôte, ce lundi. Elle a été largement abordée par l’Évêque de Kaolack, Abbé Martin Boucar Tine. Dans son homélie, lors la messe du jour de Pentecôte, coïncidant avec la 134e édition du pèlerinage marial, l’Évêque a pointé du doigt la source du mal. Selon lui, nous devons chercher l’origine de la violence dans nos cœurs. Le religieux a appelé tous les fidèles à la sainteté.

La seule voie du salut pour lutter contre toute sorte de violence. ’’ Il y a trop de violences dans notre société. Il ne se passe pas un jour sans qu’un cas de violence ne soit relayé par la presse. D’où est ce que cette violence est venue ? Dans nos cœurs’’. Et le pire, selon lui, est que l’on reste inerte sans rien faire. La voix de l’église invite tout le monde à lutter ’’ contre la violence sur toutes ses formes : verbale, physique ou morale. Au niveau politique, religieux dans nos familles’’.

Dans son allocution, Abbé Boucar Tine a également appelé les parents à avoir plus de responsabilité envers leurs enfants. L’évêque estime qu’aucun parent n’a le droit de ’’démissionner’’ sur l’éducation de ses enfants. ’’ Je ne peux plus rien sur les enfants’’, entendons souvent dire certains parents. C’est une attitude d’irresponsabilité, selon lui. ’’ Marie et Joseph pouvaient se dire que Jésus est un fils de Dieu. Nous allons dégager notre responsabilité sur lui. Mais non. Ils ont toujours exercé sur lui leur devoir en tant que parents’’, a-t-il indiqué. Exhortant les parents à se retourner sur certains de nos valeurs africaines pour une meilleure prise en charge de l’éducation des enfants. ’’ La sainteté est pour tous. Elle n’est pas réservée à une catégorie de gens. Prendre exemple sur la famille sainte : Marie, Joseph et Jésus. C’est une famille qui n’a jamais reçu de ’’sms’’, de courrier... pour la conduite à tenir. Dieu n’a pas fait le travail à leur place’’.

Ce lundi, jour de Pentecôte, les Chrétiens sénégalais ont célébré la Vierge Marie. Ils étaient des centaines de milliers de fidèles au pieds de la Dame de la Délivrande. Après deux années d’absence, 2020 et 2021, le pèlerinage marial de Popenguine s’est tenu, ce weekend du 5 juin. La forte mobilisation des fidèles, leurs cris entrant en transe de certains d’entre eux, les filles surtout, pendant la messe de ce lundi, sont une preuve que le pèlerinage leur manquait. Mais, la ’’ marche sur le chemin de la sainteté’’ est le chemin, auquel il les invite.

De nos envoyés spéciaux
Babacar FALL
Abdoulaye SYLLA (Photo)

6 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article