image

L’INVITE DU PROFESSEUR BATHILY À LA JEUNESSE

image

Dans ‘’ Passion de Liberté’’, le Professeur Abdoulaye Bathily a aussi voulu partager son expérience avec la jeune génération. D’ailleurs, a-t-il reconnu, nombreux sont les jeunes qui lui ont, à plusieurs reprises, suggéré d’écrire ses mémoires. « ’’ Passion de Liberté’’ est aussi une invitation à la jeune génération à faire aussi son devoir. Nous répétions souvent quand nous étions jeunes, citant Fanon, : ’’ chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission assumée ou la trahir. Les jeunes d’aujourd’hui font leur devoir dans des conditions qui n’étaient pas celles que nous avions à l’époque. Aujourd’hui, il y a l’avantage des radios et des réseaux sociaux. Tout cela n’existait pas à notre époque », a déclaré l’Ancien Secrétaire général de la LD / MPT.

« Le Sénégal se transformera »
Concernant l’avenir du Sénégal, du continent de manière générale, le Pr Bathily dit être optimiste. Pour lui, il y a des vagues de changement qui s’annoncent et que rien ne pourrait arrêter. « Nous avons fait notre temps. Et comme je dis, nous ne pouvons pas faire notre temps et celui des autres. Mais je ne suis pas pessimiste. Une société se pose toujours des questions et elle en a des solutions. Il n’y a que les ignorants et les naïfs qui pensent que c’est leur tour, ils sont là, et qu’ils peuvent s’imposer. Il y a des dynamiques sociales qui s’imposent toujours aux individus avec leurs ambitions. Le Sénégal se transformera. Cette jeunesse là que je vois, aujourd’hui, va se battre avec les armes de son époque, avec les moyens à sa disposition. Leurs armes, leurs moyens ne sont pas ceux de notre époque. Ça aussi nous devons avoir l’humilité de le reconnaître. Nous ne sommes pas plus héroïques que cette jeunesse. Les jeunes d’aujourd’hui seront les vieux de demain. Donc moi, c’est avec beaucoup d’optimisme que je vois l’avenir de ce continent. Partout où je vais, je vois ce bouillonnement. Même jusque dans les excès. Il faut l’accepter. Parce que les excès aussi sont produits par ceux qui sont en face. La ’’ Passion de Liberté’’ habite chacun d’entre nous. C’est cela que nous voyons chez les jeunes. Et je les encourage dans ça. Naturellement, il faut améliorer les choses. Mais comme le disait Sankara : ‘’ c’est par la lutte que l’on se libère. Ce n’est pas avec la soumission que l’on se libère ‘’.

Babacar FALL

19 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article