L’ONUE, L’UA ET L’UE APPELLENT AU RESPECT DU PROCESSUS DE PAIX

news-details
RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

L’aboutissement du processus de paix en République Centrafricaine intéresse les organisations internationales. L’Onu, l’Ua, l’Ue et même la Ceeac (Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale) appellent les acteurs politiques, le président de la République, Faustin Archange Touadéra, en particulier, à jouer leur partition pour la préservation de cette paix dans ce pays. Cette paix, selon les hauts responsables de ces organisations citées, passent par la lutte contre la désinformation. Sur le plan sécuritaire, elle passe aussi par la mise en œuvre de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation en République centrafricaine (APPR-RCA) signé le 6 février 2019 entre le Gouvernement et quatorze groupes armés.

« Les organisations partenaires encouragent les parties à l’Accord à travailler étroitement ensemble, avec la société civile et l’appui de la communauté internationale, pour faire avancer le processus de paix et de réconciliation, et lutter contre l’impunité, dans l’intérêt général du peuple centrafricain qui a tant souffert de cette crise. Elles rappellent à cet égard aux parties que le non-respect des engagements pris peut faire l’objet de mesures disciplinaires au titre de l’Article 35 de l’Accord. Elles ont également souligné l’importance d’une étroite coordination des autorités nationales avec les pays voisins », lit-on sur le communiqué qui a sanctionné la réunion, par vidéoconférence, entre le Président Touadéra et de hauts responsables de ces organisations.

Vous pouvez réagir à cet article