image

L’ULTIMATUM DE LA CEDEAO POUR LA LIBÉRATION DES 46 SOLDATS IVOIRIENS

image

Le 62e sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a vécu. L’organisation a demandé, dimanche 4 décembre, la libération avant le 1er janvier des 46 militaires ivoiriens détenus au Mali, avant d’annoncer la création d’une force régionale pour lutter contre le terrorisme et pour rétablir l’ordre constitutionnel.

Dès le début de la rencontre, les chefs d’État de la Cedeao ou leurs représentants se sont discrètement retirés dans une salle de la présidence nigériane pour un huis clos intégral. Ils ont pris la décision de taper du poing sur la table et de demander au Mali, avant le 1er janvier 2023, la libération des 46 militaires ivoiriens détenus à Bamako depuis plus de quatre mois, sinon des sanctions seront prises, selon la Commission citée par RFI. Selon cette source, c’est le président togolais Faure Gnassingbé, médiateur dans le dossier, qui se rendra dans la capitale malienne pour faire passer le message.

5 décembre 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article