L’UNITÉ AFRICAINE RESTE LA MÈRE DES BATAILLES

news-details
journée de l’Afrique

L’Unité africaine reste toujours d’actualité, 60 ans après les indépendances des Etats. En ce 25 mai (1963), commémorant la date de la création de l’Organisation de l’unité africaine (OUA, devenue UA en 2002) et consacrée ’’journée de l’Afrique’’, des voix s’élèvent à nouveau pour prôner l’unité du continent. Seul gage d’une vraie indépendance.

C’est dans ce sens qu’un panel sur le ’’Panafricanisme’’ a été initié sous l’égide du Comité d’Actions et de réflexions intersyndicales sur les migrations (Carism). L’objectif de ce panel, selon ses organisateurs, est de promouvoir l’unité africaine, mais surtout, la solidarité entre les peuples et les Etats du continent.

« Les aspirations à une société progressive, pacifique, stable, prospère et juste demeurent d’actualité. Dès lors, pour les organisations syndicales africaines, en alliance avec les différents mouvements sociaux, cette journée est une occasion parmi d’autres pour renouveler l’espoir et les luttes initiés par nos ancêtres et des générations successives pour une Afrique libre et développée », ont-ils fait savoir.

Depuis plus d’un an, l’économie africaine est mise à genoux par la crise sanitaire liée à la Covid-19. Pour lutter contre cette fragilité, la Coordinatrice du Carism exhorte les peuples africains, toute catégorie sociale confondue, à s’intéresser au devenir du continent. « Nous ne devons plus laisser le devenir de l’Afrique entre les mains de nos dirigeants », a déclaré Mme Fambaye Ndoye Thioub.

Cet avis, elle le partage avec la députée, Marie Sow Ndiaye. « L’Afrique aux Africains. L’unité africaine passera nécessairement entre les mains des Africains », a déclaré la Parlementaire.

Vous pouvez réagir à cet article