L’organe de prévention de la torture de l’ONU en visite au Sénégal

news-details
Droits de l’homme

Pour le respect des droits fondamentaux des détenus, le Sénégal a mis en place, depuis 2009, l’Observatoire National des Lieux de Privation de Liberté (ONLPL). Cette structure a été créée suite aux recommandations de l’Onu qui a mis en place un organe de prévention des tortures. L’on apprend que le Sous-comité des Nations Unies, en charge de cet organe, va effectuer une visite au Sénégal du 5 au 16 mai 2019 pour évaluer l’application des recommandations qu’il avait faites lors de sa première visite, en 2012.

« Nous nous rendons au Sénégal pour faire un suivi des recommandations que nous avions formulées lors de notre visite en 2012. Notre objectif aujourd’hui est d’évaluer les progrès accomplis pour donner effet aux recommandations que nous avions faites à l’État partie ainsi qu’à l’Observateur National des Lieux de Privation de Liberté, recommandations qui figuraient dans nos deux rapports, » indique M. Gnambi Garba Kodjo, le chef de la délégation de six membres.

Au cours de sa visite, la délégation rencontrera des représentants des autorités gouvernementales, du Parlement, du ministère public et de la société civile. Elle visitera des établissements pénitentiaires, des commissariats de police et d’autres lieux de privation de liberté. Elle rencontrera également l’Observateur national des Lieux de Privation de Liberté, avec lequel elle effectuera des visites conjointes.
« Les mécanismes nationaux de prévention sont les axes majeurs de la stratégie de lutte contre la torture et les mauvais traitements dans le monde », souligne M. Kodjo, ajoutant que la délégation se réjouit de travailler avec l’Observateur national des Lieux de Privation de Liberté.

Vous pouvez réagir à cet article