LA 6e ÉDITION DU FESTIVAL AFRIK IMPACT S’OUVRE À DENVER

news-details
CULTURE

La ville de Denver a vibré au rythme de sonorités africaines, ce samedi. Les communautés noires d’Afrique de cette ville, située dans l’État de Colorado, s’étaient données rendez-vous à la Levitt Pavilion, un vaste espace vert dédié aux manifestations culturelles, à Denver. Ces Africains participaient à l’ouverture officielle de la 6e édition d’Afrik Impact qui est désormais inscrite dans l’agenda culturel de cette ville d’Amérique.

Plusieurs nationalités se sont succédé sur le podium de Levitt Pavilion pour montrer ce qu’elles avaient de plus belles dans le domaine de la culture. Des chansons et des chorégraphies accompagnées de belles tenues africaines étaient au rendez-vous. « L’objectif de cette journée culturelle est non seulement d’ouvrir une fenêtre culturelle aux africains résidents dans le Colorado mais aussi pour renforcer les liens culturels et d’éducation entre nos différents pays », a déclaré le porte-parole de la communauté soudanaise dans son allocution à l’ouverture.

Le Sénégal n’était pas en reste. Il a été représenté par l’artiste musicien, Carlou D, invité à cet effet par Afrik Leadership Group (ALG), initiateur de cette manifestation, Carlou-D et son orchestre ont bien assuré le show en live qui a ponctué cette journée culturelle dédiée aux africains de Denver. « Ma musique se vend plus au Sénégal, mais ça se comprend mieux à l’étranger. S’il en est ainsi, c’est parce que, nous ne faisons pas du Mbalax à 100%, bien vrai qu’il soit de la musique bien consommée au Sénégal. Mais, nous essayons d’élargir notre style de musique de façon à inviter les autres à bien le consommer. Ce qui est important dans ma musique, c’est le message. Je suis ’’Baye Fall’’, j’ai une mission, je sais pourquoi je suis là et ce que je dois faire », a déclaré l’artiste sénégalais.

ALG est une organisation à but non lucratif établie depuis 15 ans dans le Colorado. C’est une organisation créée pour servir et améliorer la qualité de vie de la communauté de migrants africains. « Nous le faisons par le biais de programmes sociaux, éducatifs et économiques tels que l’autonomisation des jeunes et des cours de prise de parole en public atteignant des milliers de personnes. Chaque année au mois d’août, nous célébrons haut et fort l’impact des immigrants africains dans l’État du Colorado », a fait savoir, à l’ouverture de la journée culturelle, son leader Papa Dia.

Vous pouvez réagir à cet article