LA BANDE DES 50 NIGÉRIANS ARRÊTÉS À OUAKAM SOUS MANDAT DE DÉPÔT

news-details
CYBERCRIMINALITÉ

La sentence est tombée contre les 50 nigérians qui tentaient de pirater l’opérateur de téléphonie « Orange ». Ces derniers, inculpés, ont été placés sous mandat de dépôt et envoyés à la maison d’arrêt de Rebeuss, après qu’ils ont bénéficié de trois retours de parquet. Ces présumés cybercriminels sont accusés, selon l’Obs, d’avoir voulu pirater l’opérateur de téléphonie mobile « Orange Sénégal » qui a déjà subi un lourd préjudice, estimé à près de 1 milliard de francs CFA.

D’après l’Obs, le haut commandant de la gendarmerie nationale, saisi de l’affaire, avait mis en branle le bureau des relations publiques qui précisait que les présumés cybercriminels avaient un plan bien ourdi. La suite de l’enquête révélait que ces derniers constitués en trois bandes distinctes, préparaient une cyberattaque consistant à pirater l’opérateur de téléphonie « Orange Sénégal ». Logés dans deux immeubles distincts à Ouakam, ils ont été arrêtés. A l’intérieur des appartements, de faux passeports, plusieurs téléphones portables, une soixantaine d’ordinateurs ont été saisis par les forces de l’ordre.

Vous pouvez réagir à cet article