LA CAF RÉAGIT À L’AGRESSION SUBIE PAR LES ARBITRES LORS DU MATCH JARAAF/COTON SPORT

news-details
FOOTBALL

L’agression subie le week-end dernier au stade Lat Dior de Thiès, en marge du quart de finale de la Coupe CAF, entre le Jaraaf de Dakar et le Coton Sport de Garoua (Cameroun) par le quatuor d’arbitres dirigé par le Malien Boubou Traoré, n’en finit pas de faire des vagues.

Après la réaction du responsable des arbitres de la zone ouest A, Malang Diédhiou, celle de la fédération sénégalaise de football et du club sénégalais dont les supporters sont pointés du doigt, c’est au tour de l’instance dirigeante du football africain de taper du poing sur la table.

À travers un communiqué officiel publié sur son site web, la CAF, par la voix de son nouveau Secrétaire général, Veron Mosengo-Omba, « condamne avec force ces atteintes à l’intégrité physique d’officiels de match. Il appelle à une enquête approfondie par les instances compétentes de la CAF. » Qualifiant les faits, il parle d’actes d’incivilité qui ne sauraient être tolérés.

« (Ces actes) n’ont pas leur place dans notre football, mais malheureusement ils ont tendance à se généraliser sur les terrains. La CAF se réserve le droit de revoir à la hausse les barèmes de sanctions pour ces actes », a déclaré M. Mosengo-Omba, qui, après avoir souhaité prompt rétablissement aux blessés, a saisi l’occasion pour confirmer son intention de faire des propositions de « réforme en profondeur des organes juridictionnels de la CAF qui lui permettent d’agir plus efficacement ».

Par ailleurs, le Panel des Experts de l’Arbitrage de la CAF a également exprimé à Veron Mosengo-Omba son indignation suite à l’agression physique subie par les arbitres de ce match.

Vous pouvez réagir à cet article