image

LA CAF S’ALARME DES LENTEURS DU CAMEROUN À 56 JOURS DE L’OUVERTURE

image

La Confédération africaine de football (CAF) saisit le Comité local d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Cameroun 2022. « A 54 jours du début de la CAN, je dois porter à votre attention, pour suites utiles de votre part, de sérieuses inquiétudes concernant l’organisation du tournoi », lit-on dans la lettre signée par le Secrétaire général de la CAF, Veron Mosengo-Omba.
L’officiel, entre autres points soulevés, évoque « l’état d’avancement des extérieurs du stade Olembé, dont la livraison est promise pour le 30 novembre 2021 » mais qui « semble être sans progrès » depuis sa dernière visite datant du 22 octobre dernier.

Autres actions attendues, « le programme de maintenance des pelouses (qui) reste inconsistant, à ce jour. » Par ailleurs, a-t-il souligné, « le site de Bangou est impraticable, même pour des entraînements, et les travaux sont inachevés. »

S’agissant du protocole Covid, la CAF « est toujours dans l’attente d’un courrier des autorités sanitaires du pays, indiquant les conditions posées par l’État camerounais à l’accueil des spectateurs au stade, dans le cadre de la lutte contre la pandémie (nombre maximum de spectateurs, conditions d’entrées, règles sanitaires à respecter à l’intérieur du stade, etc.). » D’autant plus que « sans cette base », la CAF « ne peut préciser son propre dispositif, qui devra encore être validé par sa commission médicale et les équipes opérationnelles, avant le début de la vente des billets, prévue à partir du 1erdécembre. »
Par ailleurs, « aucune des recommandations émises par l’équipe d’experts de la CAF, lors de sa tournée du 5 au 15 octobre 2021, pour des travaux d’aménagement n’a été prise en compte », a regretté Olembé.

Ainsi, « si tout n’est pas réglé d’ici au 30 novembre 2021, le match d’ouverture aura lieu ailleurs », a-t-il averti. Non sans préciser que « des dispositions sont d’ores et déjà prises dans ce sens. »

D’abord confiée au Cameroun, l’organisation de la CAN 2019 avait finalement migré vers l’Egypte, entraînant l’effet domino pour les éditions suivantes.

Dié BA

24 novembre 2021