image

LA CHASSE À L’ÉTOILE

image

Le job est presque fait. L’équipe du Sénégal a réussi tout de même à se qualifier en finale de la coupe d’Afrique des Nations de football nonobstant les critiques et la pression sur leur dos. Aliou Cissé et ses poulains continuent de regarder devant et foncer vers l’objectif : gagner le trophée. Pour la troisième fois dans l’histoire du football sénégalais et une deuxième consécutive, les sénégalais vont vivre au rythme d’une finale de Can. Une occasion pour Sadio Mané et ses copains de se montrer encore une fois, de confirmer leur statut de numéro un en Afrique, mais aussi, prouver aux yeux de tous que le ticket qui les a menés en finale n’est pas du tout usurpé.

Les Sénégalais ont envie de voir une étoile sur la poitrine, les joueurs aussi, Aliou Cissé également. Ils ont pris date. Ils ont pris l’engagement de rapporter ce trophée continental au Sénégal. Ils ont besoin de se racheter, de montrer que la défaite de 2019 au Caire devant l’Algérie a été une erreur. Depuis le début, le trajet a été clair et net dans tous les esprits. Les Lions veulent conquérir le titre et rester roi dans la forêt camerounaise.

Cette année, il nous faut cette première étoile qui nous fuit depuis 1992. La bande à Bocandé, Cheikh Seck, Omar Guèye Sène, Souleymane Sané, Thierno Youm a raté le coche il y a trente ans à Dakar. Celle des El Hadji Diouf, Khalilou Fadiga, Aliou Cissé et Henry Camara l’a manquée in extremis il y a vingt ans à Bamako. Deux décennies après, la bande à Sadio Mané rallume la flamme en 2019, puis récidive en 2022 à Yaoundé. Cette fois-ci, l’opportunité va être sans doute saisie pour accrocher cette étoile. Tout le monde en est conscient et au premier plan les 28 acteurs qui portent et défendent les couleurs du pays au Cameroun.

Foncer vers la proie, mordez-la sans lâcher !
Jamais une occasion ne s’est autant présentée dans une envie réelle, pour vivre le rêve de tous les sénégalais. Chers Lions, allez chercher cette étoile vers le ciel. Même sans échelle, sautillez, jumpez, grimpez, trépignez, volez s’il le faut pour aller décrocher cette étoile quelle que soit l’obscurité ou la clarté du « char voporeux de la reine des ombres ». On s’en fout des conditions météorologiques. Qu’il vente ou qu’il neige au Cameroun, foncez vers la proie, mordez-la sans lâcher. Les Pharaons sept fois champions d’Afrique vont essayer de tout faire pour vous barrer la route, pour s’interposer, pour vous piquer le gibier à tout prix. Mais ne reculez pas devant rien. Retroussez les manches, tranchez leur la gorge, l’abdomen, éventrez-les, peu importe la blessure et avancez.

Le mortal Kombat, ce sera le 06 février. Lions contre Pharaons. Mané contre Salah. Afrique du Nord contre l’Afrique de l’Ouest. Vous avez tant attendu cette date malgré les piques, les crocs-en-jambe. Vous avez tout bravé chers Lions, armés de résilience, de courage et de conviction surtout, pour être là où vous êtes. Attaquez et allez nager vers le Nil pour regagner la rive du sacre. Serrez les dents et affrontez la tempête pharaonique. Cette étoile, il faut qu’on l’ait. It’s high time wegotit.

Par Abdoulatif DIOP (Correspondant à Paris)

4 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article