image

LA CHINE VEUT PÉRENNISER SON LEADERSHIP EN AFRIQUE

image

Le Forum de coopération sino-africaine s’ouvre ce lundi 29 novembre. Un sommet pour renforcer les relations économiques entre l’Afrique et la Chine, qui est en effet devenue le premier partenaire commercial du continent.

Le ministère chinois des affaires étrangères l’a confirmé : Xi Jinping participera bien à ce forum stratégique. Le président chinois sera présent par visio puisqu’il ne se déplace plus à l’étranger depuis près de deux ans à cause de la pandémie de Covid-19, et il prononcera un discours lors de la cérémonie d’ouverture lundi 29 novembre. L’intérêt de la Chine pour l’Afrique n’est pas récent, il a d’abord été économique avant de devenir diplomatique. Ainsi, en mars 2013, cinq mois après son arrivée au pouvoir, Xi Jinping avait effectué sa première visite officielle à l’étranger en Afrique. Depuis, il s’y est rendu quatre fois et Pékin a même organisé un sommet en 2018 avec plus de cinquante dirigeants du continent.

Le sommet est très attendu à Dakar car il devrait inscrire la présence économique de la Chine sur le long terme. L’Empire du milieu a déjà beaucoup investi en Afrique, notamment dans l’exploitation des matières premières comme en Guinée avec la bauxite, au Gabon avec le fer, en Afrique du Sud avec le charbon de bois, le cuivre et le cobalt, en République démocratique du Congo, ou encore au Niger avec l’uranium.

Mais c’est dans le domaine des infrastructures que ces investissements sont les plus visibles. En vingt ans, les entreprises chinoises ont modifié le visage de l’Afrique. Au Kenya par exemple, la capitale Nairobi est désormais reliée à Mombasa grâce à 440 kilomètres de chemins de fer qui ont désenclavé le pays. Au Mozambique, Pékin a réalisé le plus long pont suspendu d’Afrique, 3 kilomètres entre Maputo, la capitale, et Catembe. Un édifice hors-norme totalement financé et construit par les Chinois. Pékin est devenu un partenaire économique incontournable.

1200 milliards FCFA de conventions avec le Sénégal

A titre d’exemple, l’appui financier de la République populaire de Chine au Sénégal s’élève à 1.200 milliards de Francs CFA, a révélé dimanche, à Dakar, la ministre des Affaires et Etrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Aïssata Tall Sall.

’’Notre coopération est ancienne, riche et multiforme. Sur le plan financier, nos deux pays ont signé plusieurs conventions. A ce jour, ces conventions totalisent 1.200 milliards de Francs CFA’’, a-t-elle indiqué, lors d’une rencontre bilatérale entre les deux Etats, à Dakar.

Elle s’est exprimée en présence de Wang Yi, conseiller d’Etat, ministre des Affaires étrangères de la République Populaire de Chine.

Aïssata Tall Sall a indiqué que ces 1.200 milliards de Francs CFA sont répartis en prêt concessionnel de l’ordre de 1.039 milliards de Francs CFA, en subvention de 117 milliards de Francs CFA et en prêt sans intérêt de plus de 50 milliards de Francs CFA.

’’La Chine appuie le Sénégal financièrement de façon conséquente. En moyenne, nous recevons de la Chine 80 milliards de Francs CFA d’appui financier par an dans divers domaines’’, a ajouté la cheffe de la diplomatie sénégalaise.

29 novembre 2021

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article