LA CHRONIQUE DE MAMOUDOU IBRA KANE : PRISON, PALAIS, PARADIS

news-details
POLITIQUE

Combien de pas, de la prison à la présidence ? Fraichement libéré de prison, l’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall a certainement réduit la distance qui le séparait théoriquement du palais en recouvrant la liberté. C’est du moins l’avis de Mamoudou Ibra Kane qui, dans sa chronique de ce vendredi, 4 octobre 2019, note que l’ex édile de la capitale a pour lui deux principaux avantages contrairement à l’autre célèbre ex prisonnier, Karim Wade : pas de compromis dans un protocole et pas d’exil.

Suffisant pour se remettre à la course à la succession de Macky Sall ? Ce dernier a-t-il pris le risque de remettre en scelle son homonyme, l’autre Sall ? Va-t-il continuer à avoir... sous le coude l’inéligibilité du cas (K) Sall comme celle du cas (K) Wade en les maintenant sous les liens de la grâce ou alors va-t-il orienter l’Assemblée nationale vers une amnistie ? Plusieurs questions que se pose le journaliste au matin du huitième jour de l’inauguration de Massalikul Jinaan. Si tous les itinéraires peuvent mener au Paradis, pas sûr que tous les chemins mènent... au Palais. Jeu de Poker.

Vous pouvez réagir à cet article