LA CHRONIQUE DE MAMOUDOU - "N’OPPOSONS PAS..."

news-details
SOCIÉTÉ

Dans sa chronique de ce vendredi, Mamoudou Ibra Kane avoue s’être délecté des joutes entre Souleymane Bachir Diagne et Boubacar Boris Diop, qui représentent deux très belles preuves que l’école sénégalaise a produit des joyaux. Et, de l’avis du journaliste, il ne faudrait pas y voir une quelconque raison d’opposer deux faces d’une même pièce qui ont permis le temps d’une semaine sombre, de faire jaillir la lumière. Pas plus qu’il ne faudrait opposer ceux qui composent notre commun vouloir de vie commune. Une façon pour MIK de se réjouir qu’une solution soit trouvée dans l’affaire de l’ISJA, laquelle ne doit jamais servir de prétexte pour nourrir un quelconque débat de bas-fonds.

Vous pouvez réagir à cet article