image

LA COMMISSION DE RÉCONCILIATION REND SON RAPPORT AUJOURD’HUI

image

Ce jour a été longtemps rêvé par l’association des victimes qui espère enfin obtenir justice. Aidées de la société civile et de plusieurs organisations de défense des droits humains, celles-ci sont restées actives et ont récemment mené une série d’activités en prélude à la remise du rapport. Les victimes n’attendent, concrètement, que les recommandations : les réparations et les poursuites contre les coupables des crimes les plus odieux soient actées. La remise du rapport a eu lieu ce matin au palais présidentiel gambien. Les membres de la Commission font face à la presse en début d’après-midi.
Il faut dire que le fameux document se faisait désirer depuis belle lurette. Initialement prévu en juillet dernier, la remise du rapport avait été postposée au 30 septembre sous prétexte du volume du document.

Six mois pour faire le suivi
Il faut rappeler que cette publication intervient dans une période particulière. Le pays s’achemine droit vers les urnes dans une dizaine de jours. Dans le collimateur des associations de victimes, l’ex-président Yahya Jammeh qui est aujourd’hui l’absent le plus présent de la campagne. Il continue de jouer les trouble-fête dans les meetings électoraux en tançant vertement le président sortant.

Le chef de l’Etat gambien a longtemps fait savoir qu’il attendait les recommandations de cette Commission pour éventuellement engager des poursuites contre son prédécesseur. La balle est désormais dans son camp, lui, qui a six mois pour appliquer ces conclusions.

Amadou BARRY
Correspondant à Banjul

25 novembre 2021