LA COOPERATION ALLEMANDE APPUIE LA CNGF, LES FRONTIÈRES EN PASSERELLES DE SENSIBILISATION

news-details
LUTTE CONTRE LA COVID-19

Le général de division aérienne Joseph Mamadou Diop, chef d’état-major particulier du Chef de l’État, Macky Sall, a réceptionné un échantillon du matériel de lutte contre la Covid-19, remis par la coopération allemande, à la Commission nationale de gestion des frontières (CNGF) qu’il dirige.

La cérémonie, qui s’est tenue ce vendredi, 18 décembre, à la Maison militaire, ex-Primature, est une dynamique de rapprochement des populations frontalières s’inscrivant dans le sillage du programme frontière de l’Union africaine dont l’agence allemande de la coopération internationale (GIZ) est un des partenaires.

Le Sénégal fait partie des 26 pays bénéficiaires de cet appui. Lequel s’articule autour de la délimitation des frontières, de la coopération transfrontalière et du renforcement des capacités des États membres de l’Union africaine en matière de gestion concertée des frontières.

"Depuis 2018, la CNGF construit des cases culturelles de citoyenneté et de bon voisinage de long des frontières du Sénégal avec la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, le Mali et la Mauritanie. Les 19 cases érigées ont pour rôle de développer la coopération transfrontalière et à promouvoir des valeurs citoyennes dans ces localités", a relevé le Général de division. Poursuivant, il a expliqué que le financement de la GIZ à la CNGF va permettre de fournir aux cases culturelles des masques, des kits de lavage des mains, du savon et de l’eau de javel. En outre, des actions de communication et de sensibilisation aux mesures de lutte contre la Covid-19 seront menées à travers une campagne d’affichage dans les zones frontalières et de diffusion de spots dans les radios communautaires.

Le coût total de l’opération est évalué à 38 millions F CFA dont les 23 concernent les kits sanitaires, a détaillé Friederike Stieglitz, directrice résidente du bureau régional de la GIZ. Qui, se félicitant également de l’établissement des cases de citoyenneté, a relevé qu’elles permettent d’avoir "une valeur ajoutée" par rapport aux échanges et à la coopération, comme "moyens les plus efficaces contre la pandémie c’est-à-dire la prise de conscience des populations et la mise en œuvre des mesures barrières."

Dans ce sillage, Theodor Proffe, le chargé d’affaires de la République fédérale d’Allemagne au Sénégal, félicitera le Gouvernement du Sénégal pour "son engagement" dans la gestion concertée des questions de frontières. Laquelle gestion a abouti, a-t-il rappelé, "à la signature d’un traité de démarcation de la frontière avec le Mali, à la validation au niveau national d’un projet d’accord-cadre de coopération transfrontalière avec le Mali, à la collecte et à l’analyse conjointes de documents administratifs, juridiques et cartographique relatifs à sa frontière avec la Guinée en vue de sa délimitation et démarcation."

"Le Gouvernement du Sénégal défend le principe de l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation et mène une diplomatie de bon voisinage avec les pays limitrophes. C’est ainsi qu’il a toujours privilégié le dialogue et la concertation pour le règlement pacifique des questions relatives à la délimitation, l’abornement et la densification des lignes frontières", a assuré le Général.

Vous pouvez réagir à cet article