image

"LA CRISE UKRAINIENNE MET EN DANGER L’EXISTENCE HUMAINE SUR TERRE"

image

Dans leurs manifeste du 1er mai, listant leurs doléances à l’occasion de la fête internationale du travail, les travailleurs du Sénégal ont souligné qu’« il est impérativement temps de stopper » la guerre en Ukraine. Et, interpellant la Confédération syndicale internationale (CSI), ils ont lancé qu’il importe que celle-ci « se mette à l’avant-garde de la mobilisation populaire pour le combat contre l’éventualité d’une guerre mondiale. »

Le ministre du Travail, Samba SY, est tout aussi inquiet, alertant que « cette crise ukrainienne a ceci de redoutable (plus que le Covid-19) qu’elle met en danger plus fondamentalement que nous semblons le réaliser l’existence humaine même sur terre. »

« C’est de notre salut commun qu’il s’agit »
Invité du Grand Jury de Rfm, il a soutenu qu’il « ne dramatise pas. » Mais, a-t-il insisté, « il est dangereux de lier certaines formes de tension dans certaines parties du monde entre certains protagonistes. On dit crise russo-ukrainienne mais je pense qu’on aurait été plus avisé de dire la crise entre les pays de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et la Russie, des pays dépositaires de l’arme atomique. »

Le ministre de poursuivre : « ce qui se joue fondamentalement, sans dramatiser, c’est le destin de l’humanité. Nous sommes à une époque d’évolution de l’humanité où nous avons intérêt à ce qu’il n’y est pas certains conflits d’une certaine envergure. Parce que ce genre de conflit ne pourrait avoir que des perdants. Parmi les perdants, il y a ceux qui ne sont pas à titre principal concernés. Je donne souvent l’image d’une bataille entre deux éléphants. Ça peut faire beaucoup de torts aux fourmis. C’est tout le monde qui est concerné. Voilà pourquoi il est à prendre avec beaucoup de sérieux ce qui est en train de se passer dans cette partie du monde. Il faut que tout le monde s’emploie à trouver des solutions. Ce n’est pas pour rien que le président de la République (du Sénégal, Macky Sall) s’est impliqué dans cette crise en communiquant avec l’une des parties, celle russe (Vladimir Poutine) mais également en discutant avec le dirigeant ukrainien (Volodymyr Zelensky) ».

Die BA

1er mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article