image

LA DÉFENSE VA INTERJETER APPEL

image

Sur les quinze accusés dans le massacre de Boffa Bayotte qui a fait 14 bucherons tués dans la forêt de Boffa, à Ziguinchor, trois ont été condamnés à la prison à perpétuité. Il s’agit de René Capain Bassène, Oumar Ampoi Bodianet César Atoute Badiate, jugé par contumace. Si un mandat d’arrêt a été lancé contre ce dernier, l’avocat des deux premiers annonce qu’il va interjeter appel. La défense a quinze jours pour joindre l’acte à la parole.

Me Ciré Clédor LY dénonce « une injustice criarde »
« Nous avons toutes les raisons de frissonner et d’avoir peur, a-t-il dit, au micro de notre correspondant. Pour les trois, ce sont des personnes cataloguées comme étant des éléments politiques. César Atoute Badiate qui a été condamné par contumace, un chef de guerre et René Capain Bassène, qui en fait travaillait pour la paix, en Casamance. Il avait la chance de pouvoir parler à tous les chefs de guerre et enfin Ampoi Bodian, qui lui, était dans les structures reconnues par l’État qui faisait des réunions avec les organes de l’État, et avait été en rapport avec toutes les Institutions et les Ong. Alors la conclusion que je tire, c’est une injustice criarde. Je suis un mandataire, il n’y a que deux : Ampoi et René. Pour ce qui est d’Ampoi, il m’a demandé de faire appel immédiatement. Pour ce qui est de René, tout le monde avait appris qu’il voulait se suicider parce qu’il s’estimer fondamentalement innocent. Je viens de parler à son épouse, nous ferons tout pour qu’il renonce à ce projet. Il y a encore des voies de recours et que nous pouvons rencontrer des juges qui pourraient encore écouter et entendre ».

Dié BA

13 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article