LA DESTRUCTION DES HABITATIONS CONSTRUITES SUR LE SITE DE L’AÉROPORT FÂCHE

news-details
SAINT-LOUIS

La tension est vive à Saint-Louis. Les forces de l’ordre sont intervenues hier lundi, 7 octobre, pour mener des opérations de destructions des habitations construites à la Cité des Aéroports du Sénégal (ADS), à quelques encablures de l’Aéroport international de Saint-Louis. Une intervention qui fait suite à une décision du Préfet du département de Saint-Louis, avec la collaboration du maire de la commune, Mansour Faye. Les propriétaires, qui protestent, dénoncent une volonté de l’Etat de vouloir privilégier les multinationales pétrolières.

Ibrahima Fall, membre du collectif en question, précise que « le site de 114 hectares faisait l’objet de tiraillements entre l’ASECNA et eux, depuis 2016. Jusqu’à l’intervention du Gouverneur, qui avait tranché en leur faveur. Avant de marteler : « On a viabilisé le site pour y construire. C’est ce qu’ils sont en train de détruire parce qu’on construit l’aéroport international de Saint-Louis. »
Selon ses estimations, 2000 chefs de familles seront impactés. « Le combat citoyen continue. On ne va pas se laisser faire », menace Fall.

Présent, le colonel Abdourahim Kébé, militaire à la retraite, et responsable politique, a tenu à leur apporter son soutien. « En réalité, ils ont attendu pendant plus de dix (10) ans après que les habitants ont commencé à investir, que la cité a déjà pris forme, pour leur dire aujourd’hui qu’ils sont dans l’illégalité. C’est ça qui n’est pas normal », fulmine-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article