LA DGID SUSPEND LES POURSUITES POUR TOUTES LES ENTREPRISES DE PRESSE

news-details
Fisc

Nouveau rebondissement dans le contentieux Direction générale des Impôts et des Domaines (DGID) et D-Média. En effet, renseigne Mamadou Ibra Kane, président du Cdeps, une médiation a été initiée et la DGID demande au groupe de presse de désigner quelqu’un pour le représenter à ladite médiation. "Il fallait intervenir pour tenter de calmer la situation. C’est la raison pour laquelle le patronat s’est rendu auprès du groupe D-Média pour solliciter son accord afin de mener une médiation", a-t-il dit.

C’est sur ces entrefaites que le président du Cdeps a été reçu par la direction des impôts et des domaines. " C’est le DG lui-même qui nous a reçu avec ses plus proches collaborateurs pendant près de 3 tours d’horloge. Il s’agit du président de la législation au niveau de la DGID et le chef du recouvrement. Nous avons eu une rencontre très cordiale", a soutenu M. Kane. A l’en croire, la direction des impôts et domaines a décidé de suspendre les poursuites pour toutes les entreprises de presse, de manière générale.

Et dans le cadre spécifique du groupe D-média, il est demandé à ce que le groupe mandate un plénipotentiaire pour discuter avec la DGID. " Pour toutes les entreprises de presse qui font l’objet de poursuites, il sera établi un moratoire en fonction des moyens des entreprises de presse. Ce moratoire pourrait aller jusqu’à 36 mois", a-t-il déclaré.

Il a rappelé dans la lignée de l’engagement que le président de la République avait pris concernant l’exonération fiscale et la remise gracieuse pour l’ensemble des entreprises de presse par rapport à leur dette, une commission sera mise en place par la DGID pour que toutes les entreprises de presse puissent faire une demande de remise gracieuse conformément à cet engagement.

Vous pouvez réagir à cet article