image

LA DIC SUR LES TRACES D’UN GENDARME DE LA PRÉSIDENCE

image

La Division des investigations criminelles (Dic), saisie par le général Meïssa Celli Ndiaye, aide camp du Président de la République, Macky Sall, est à la trousse d’un second réseau mêlé au trafic des passeports diplomatiques. Après l’arrestation des deux agents du ministère des Affaires étrangères, d’autres agents de l’Etat ont été cernés.

Selon l’Obs, ces derniers ont tous cité le chancelier Amadou Kébé qui, on le rappelle, est activement recherché. En effet, les perquisitions et les investigations techniques menées ont permis de découvrir que les membres du réseau sont parvenus à faire confectionner pour le moment, plus d’une vingtaine de passeports diplomatiques.

Le journal indique que le modus operandi des mis en cause consiste à usurper l’identité et la signature de hauts dignitaires de l’État, du milieu politique, religieux et de diplomates. Après avoir trouvé un candidat prêt à payer entre 5 et 6 millions F Cfa, ils adressent une correspondance au président de la République sollicitant l’octroi de cette faveur en utilisant la fausse identité du dignitaire.

Soumis au feu roulant des questions, les deux hommes d’affaires, détenteurs de passeports diplomatiques, ont reconnu sans ambages les faits. Ils ont avoué être en relation avec les deux agents du ministère des Affaires étrangères et Amadou Kébé. Des accusations confortées par les résultats de l’exploitation technique de leurs téléphones portables.

Cheikh Moussa SARR

15 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article