LA DIPLOMATIE PARLEMENTAIRE EXPLIQUÉE PAR ABDOU MBOW

news-details
JURY DU DIMANCHE

Outre le ballet diplomatique très dense ces derniers jours au sommet de l’État, avec les visites du Premier ministre canadien, Justin Trudeau, et le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, et celle de Mike Pompeo, le Secrétaire d’État américain, arrivé hier à Dakar, le Sénégal anime sa diplomatie parlementaire. Les explications du président de la Commission des Affaires étrangères, des Sénégalais de l’extérieur et de l’Intégration Africaine, à l’Assemblée nationale, devant le ’’Jury du dimanche’’ (JDD) de Mamoudou Ibra Kane, sur iRadio et Itv, ce 16 février.

« C’est une diplomatie concrète parce que notre pays a dirigé pendant 4 ans, le Parlement de la CEDEAO, à travers mon collègue Moustapha Cissé Lô, qui a fait de très bons résultats. Et je le félicite, au passage. Sur le plan aussi des organismes internationaux comme l’Union africaine (UA), la Francophonie, l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF). Mais aussi une diplomatie parlementaire qui est entretenue avec nos voisins mais aussi d’autres pays à travers des missions qui sont souvent faites ici mais aussi on va à l’étranger souvent. Donc, il y a une vraie diplomatie parlementaire.

Avant-hier, j’ai reçu l’Ambassadeur de Cuba qui est venu échanger avec moi parce qu’il voudrait qu’on essaie de travailler à avoir des groupes d’amitié entre nos 2 pays. Parce que nous avons des groupes d’amitié entre le Sénégal et d’autres pays. C’est une vraie diplomatie parlementaire qui est en train de travailler au rapprochement des peuples. Le parlementaire représente les populations, donc nous avons besoin d’échanger avec les (mandataires) d’autres pays pour raffermir davantage les liens. Nous travaillons aussi en étroite collaboration avec le ministère des Affaires étrangères par rapport à certaines questions, qui concernent les Sénégalais de l’extérieur. Nous sommes en train de faire notre petit bonhomme de chemin ».

Vous pouvez réagir à cet article