image

LA DIRECTION ET LE PERSONNEL AU BORD DE LA RUPTURE

image

L’opérateur Expresso ne compte pas reculer face aux agissements de ses employés. Bés bi a appris que jusqu’hier, et « malgré la médiation du ministère des Télécommunications, la direction de l’Opérateur Expresso a déjà commencé à renvoyer certains de ses employés pour des raisons économiques ». Ces derniers avaient tenu un point de presse, le 25 juillet dernier, pour réclamer le départ de leur directeur général à qui, ils reprochent de procéder à des « licenciements abusifs ». Dans l’objet « des notifications pour fautes lourdes », datant du 18 août, l’huissier de justice près les tribunaux et la cour d’Appel de Dakar, Me. Richard Marie Diatta expose dans une note, les faits qui se sont déroulés dans le bureau du directeur général d’Expresso, à Sacré-Cœur 3. « Vous ne saurez contester qu’en date du 25 juillet 2022, aux environ de onze heures, un groupe d’une quarantaine d’employés s’est introduit collectivement dans le bureau du directeur général qui n’a pas été avisé ». Lors de cette intrusion, le groupe d’employés tenait des pancartes sur lesquelles on lisait « M. Radi Al Mamoun démissionne ».

20 août 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article