image

LA DIVAGATION DES ANIMAUX, UN PHÉNOMÈNE QUI FÂCHE

image

À Tambacounda ville, il est impossible de circuler sans voir un animal sur les artères. Ils causent souvent des accidents mortels. Ou bien sont tués sur les routes par des véhicules. Ce phénomène est devenu inquiétant et fâche les populations.

Au marché central de Tambacounda, à la gare routière ou encore sur la route nationale, le constat est amer : des animaux qui circulent librement comme des humains. Mohamed Tounkara, âgé d’environ une quarantaine d’années, dit ne pas comprendre pourquoi ces animaux peuvent divaguer ainsi dans une capitale régionale. « Ça m’inquiète de voir tous ces animaux comme ça et partout. Ils sont dangereux et peuvent causer des accidents », prévient-il, tout en invitant la municipalité à prendre des mesures pour freiner ce phénomène de divagation des animaux. Conducteur de moto Jakarta de son état, Boubacar Ba dit craindre pour sa sécurité à cause de ces animaux. « À chaque fois que je conduis et que je vois un bœuf ou un mouton devant moi sur la route, je m’arrête jusqu’à ce que l’animal traverse car je peux les heurter et provoquer un accident. Ce que je ne comprends, c’est à qui appartiennent ces animaux ? », a-t-il ajouté. Une question difficile à répondre ».

Au marché central de Tambacounda, les commerçants aussi ne sont pas à l’abri des conséquences de la présence de ces bêtes. C’est à l’image d’un vendeur de légumes qui préfère témoigner sous l’anonymat. « Dès fois, si tu bouges de ta place, tu risques de ne rien trouver au retour. Les bœufs peuvent tout manger. En plus, ils peuvent même te blesser », témoigne-t-il. Pour endiguer ce fléau, l’ancienne équipe municipale avait annoncé l’ouverture d’une fourrière. Bès bi a tenté de joindre le nouveau maire sur ce qui devient cette fourrière, en vain.

Ousseynou SOW

31 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article