image

« LA FEMME EST AU CŒUR DE LA VISION QUI A BATI L’OMVS »

image

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) qui regroupe le Sénégal, le Mali, la Guinée et la Mauritanie va fêter ses 50 ans le 11 mars 2022. En prélude à cet événement, son haut-commissaire Hamed Diané Séméga a été l’invité du Jury du dimanche. Sur les ondes de la 90.3 Iradio, sur ITV, et sur toutes les autres plateformes numériques du Groupe Emedia Invest, il a commencé par rendre un hommage aux femmes qui, on le rappelle, seront célébrées le 8 mars. Selon lui, ces dernières sont au cœur de la politique de l’OMVS. « La donne femme est au cœur de la vision qui a bâti l’OMVS. Parce que la vision qui a bâti l’OMVS cherche à promouvoir le développement. Et le développement ne se conçoit pas sans la femme. La femme est la pierre angulaire de l’édifice qui soutient la société surtout en Afrique », a-t-il dit. Avant de continuer : « chez nous à l’OMVS, les femmes ont des positions de responsabilités importantes (…). La volonté de l’organisation c’est justement de mettre en capacité les acteurs qui portent le progrès. Et parmi ces acteurs, il y’a effectivement les femmes ».

Pour les célébrations, l’OMVS souhaite que ce soit l’année du cinquantenaire, c’est-à-dire du 1er janvier au 31 décembre 2022. « Ce sont des manifestations délocalisées. Le 11 mars qui est la date d’anniversaire sera célébrée en Mauritanie où nous allons inaugurer avec le président de la République de Mauritanie « la maison de l’OMVS ».

Depuis 50 ans, nous n’avons pas de siège à Nouakchott. Je dois préciser que les célébrations auront aussi lieu dans les autres pays membres. Notre ambition est de créer l’OMVS des peuples. Il faut que les gens s’approprient cette organisation. Très souvent, ce que nous faisons n’est pas bien connu. Aussi, l’utilité que l’OMVS représente n’est pas connue. Et donc, la commémoration du cinquantenaire et les places de l’OMVS qui se trouvent dans nos capitales comme toutes les autres initiatives rappellent qu’il y’a l’intégration qui est en construction », a dit le Haut-commissaire de l’OMVS.

S’exprimant sur les ondes de la 90.3 Iradio, Hamed Diané Séméga, a déclaré que l’accès à l’eau potable est un défi qui interpelle tous les pays sahéliens. « C’est pourquoi la maîtrise de l’eau doit permettre de créer ce levier-là qui à la fois permet le développement économique surtout que les besoins élémentaires comme l’accès à l’eau potable soient satisfaits. Parmi ces considérations il y’a la prise en charge de cette donnée fondamentale qui est l’eau potable. Elle se raréfie, d’où justement la justification du fonds d’accès à l’eau potable que l’OMVS vient de créer et de doter une somme importante pour permettre que l’accès à l’eau potable soit justement, sur l’ensemble du bassin, facilité pour les populations notamment les femmes », a-t-il aussi dit.

Cheikh Moussa SARR
Abdoulaye SYLLA (photo)

6 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article