image

LA FEUILLE DE ROUTE DU NOUVEAU DG

image

Le nouveau directeur général de la Poste Mouhamadou Diaité compte laisser son empreinte sur cette institution. Lors de la cérémonie de passation de service avec Abdoulaye Bibi Baldé qui était absent, M. Diaité a avoué qu’il n’est pas venu avec une " malette de solutions", mais plutôt une feuille de route baptisée " Plan stratégique d’expansion de la poste (Pse/p) qu’il souhaite déroulé avec le personnel de la poste. " La solution, c’est essentiellement la restructuration de l’entreprise à travers la filialisation. Il faut aussi une transformation institutionnelle de l’entreprise en banque postale", a préconisé le nouveau directeur.

Pour la transparence du réseau financier, la digitalisation est l’élément clé de la feuille de route de Mouhamadou Diaité, avec le bannissement définitif de quittance manuelle dans les transactions." Il faut davantage une transformation digitale.

Le Plan stratégique et d’expansion de La Poste (PSE-POSTE) sera le leitmotiv du magistère de Mouhamadou Diaité, directeur général de ladite société.
Il a décliné ses ambitions en marge de la cérémonie de passation de service avec le directeur sortant Abdoulaye Bibi Baldé. Son objectif est surtout de renforcer et moderniser la logistique, de développer la monétique et le e-commerce et d’augmenter les périmètres des services des guichets par des services financiers innovants mais aussi et surtout migrer vers la mutation institutionnelle de Postefinances en banque postale comme dans tous les pays du monde. Il s’agira, selon lui, de faire de la partie financière une banque tout en restant une filiale de la boîte.

Le nouveau directeur envisage aussi une expansion de la branche immobilière comme dans toutes les Postes modernes. L’idée n’étant pas de s’approprier ou de brader le patrimoine immobilier et foncier. Pour se faire, l’appui de l’Etat, des partenaires techniques avec des modèles innovants de financements comme le partenariat public-privé sont prévus. Cela, dans le souci de rationaliser les produits, finaliser le redressement de la comptabilité des entités du groupe. "Il n’est pas concevable qu’en 2022 on délivre encore des quittances manuelles. Il faut diversifier les produits et rattraper le retard pour une meilleure rentabilité de la structure", a indiqué M. Diaité.

En effet, qu’il s’agit de la trésorerie nette, du besoin de fonds de roulement l’examen des états financiers révèle la dégradation tendancielle des ratios d’analyses financières. Ces contraintes pourraient être endiguées par l’exploitation judicieuse d’opportunités objectives. "Il faut un réseau dense qui va mailler le territoire national, une école de formation disponible et fonctionnelle, un personnel disponible et qualifié, l’existence d’instruments de pilotage stratégique de l’entreprise qu’il faut améliorer et adapter aux exigences actuelles et futures de performance", renchérit-il.

Il invite aussi à travailler dans le cadre d’un climat social apaisé car, à son avis, l’agitation et la grève ne sont pas la solution. "La solution est le dialogue et ma porte est ouverte pour des solutions dans les discussions. Je n’ai qu’une feuille de route que je soumets à tout le monde", a-t-il déclaré, s’adressant au personnel. A l’en croire, la juxtaposition de ces contraintes place l’économie postale sénégalaise à la croisée des chemins mais l’espoir est permis. Il invite tous les travailleurs à mettre leur expertise au profit de la boite et de travailler dans la synergie pour une belle image extérieure de l’entreprise.
Le nouveau Directeur général de la société nationale « La Poste », Mohamadou Diaité, a pris ses fonctions ce lundi 31 octobre

Fodé Bakary CAMARA

2 novembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article