image

« LA FIFA DEVAIT METTRE LE HOLA DEPUIS LE CAIRE », (MAMADOU KOUMÉ)

image

Les prolongations se poursuivent entre le Sénégal et l’Égypte suite à la plainte déposée par la fédération égyptienne de football, auprès de la FIFA, pour actes de racisme et de terreur subie par les Pharaons.

D’après des observateurs, la plainte n’a aucune chance de prospérer. Déjà, l’ancien président de l’Association nationale de la presse sportive (ANPS), Mamadou Koumé, contacté par iRadio, invite la Fifa à prendre ses responsabilités. Par contre, le journaliste a déploré les jets de projectiles.
« Pour l’organisation, c’était une première dans ce nouveau stade, a-t-il expliqué. Je pense que les gens ont encore besoin de repères. Ce qu’il faut déplorer, c’est par exemple, à l’intérieur du stade, c’est les jets de bouteilles et les lasers. Ce sont des choses qu’on ne peut pas admettre dans une enceinte sportive. Mais, je crois qu’il y va de la responsabilité des fédérations surtout de la Fifa et de la CAF. Ça a commencé au Caire (Égypte) d’abord, vendredi dernier. Pour moi, il fallait mettre le holà. »

« Cela étant, a-t-il poursuivi, c’était un match qui était très serré et âprement disputé parce que c’est une qualification à la Coupe du monde. C’est la même chose qui s’est passé à Blida, entre le Cameroun et l’Algérie. C’est presque dans les mêmes conditions. Je pense encore que la Caf et la Fifa doivent prendre des dispositions pour que les matchs se passent dans de meilleures conditions ».

Dié BA

30 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article