image

LA FORTE DEMANDE DU COSCE

image

La révision exceptionnelle des listes électorales va se dérouler « du jeudi 06 avril au samedi 06 mai 2023 sur l’ensemble du territoire national et à l’étranger pour le vote des sénégalais de l’extérieur », selon les dispositions du décret N°2023 – 464 du 07 mars 2023 portant révision exceptionnelle des listes électorales en vue de l’élection présidentielle du 25 février 2024, rendu public le 9 mars dernier par le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome.

Un délai qui est loin de faire l’unanimité. Le Collectif des organisations de la société civile pour les élections (Cosce) estime « que la période d’un mois allouée à cette étape clé du processus électoral est trop courte » d’autant plus qu’ont insisté Babacar Guèye et cie, « il s’agit d’une période cruciale pour les électeurs notamment les primo-votants et ceux désirant effectuer une modification de leur adresse électorale. »

Dans sa déclaration faite face à la presse ce lundi 27 mars, le Cosce rappelle à l’Etat « que les élections sont le procédé démocratique par lequel le peuple souverain désigne ses représentants. Pour être crédible, tout processus électoral doit reposer sur un contrôle citoyen qui en garantit la transparence. Ce contrôle s’exprime à travers la participation citoyenne qui permet de renforcer la légitimité des dirigeants élus. »

Ainsi, « en vue d’assurer une participation qualitative et quantitative des citoyens au scrutin présidentiel, le Cosce demande à l’Etat du Sénégal de rallonger le délai de révision des listes électorales d’un mois, comme en 2019, afin de permettre une inscription massive des citoyens sénégalais ».

Dié BA

27 mars 2023


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article