image

LA FOULE GROSSIT AU FIL DES MINUTES

image

Des organisations de la société civile sont dans la rue ce vendredi 30 décembre 2022. Face à la presse la semaine dernière, Aliou Sané et Cie avaient sonné la mobilisation pour leur rassemblement prévu sur la Place de la Nation (ex-Obélisque). Ce, pour réclamer une suite judiciaire après la publication du rapport de la Cour des comptes sur la gestion des fonds Force Covid-19.

Le Jour J, à 15h30, on s’inquiétait de la faible mobilisation dans les rangs des manifestations. Certains qui étaient sur place après la prière, avaient choisi l’ombre des palmiers pour patienter.

La foule grossit au fil des minutes. Sur les pancartes que brandissent les jeunes, le beau-frère du président de la République, Mansour Faye, est accusé de voleur.

Les honorables Guy Marius Sagna et Abass Fall, députés de Yewwi Askan Wi (Yaw, opposition) ont été chaudement accueillis par l’assistance. Certains dont un manifestant venu de Bakel n’a pas manqué d’inviter l’activiste à y venir pour constater "de visu" que la localité manque de tout.

Une délégation de femmes munies de pancartes vient d’arriver, à 16 heures passées. "La vie est chère", lit-on sur une des pancartes.

En face, après la pause, des employés du Brt sont à l’ouvrage. Certains, avec qui on s’est entretenu, nous ont fait savoir qu’ils supportent la manifestation. "On est des Sénégalais aussi. La manière dont les fonds Covid ont été gérés nous interpelle. Au moment où on subissait les restrictions, d’autres se servaient. Ce n’est pas normal", revendique l’un d’eux.

Rappeler que le rassemblement est autorisé par le Préfet de Dakar, Mor Talla Tine.

’Sunu milliards dou rees", scande l’assistance, qui revendique aussi la libération du journaliste Pape Alé Niang.

Dié BA
Abdoulaye SYLLA (Photo)

30 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article