LA FRANCE AUTORISE ET ENCADRE L’USAGE DE LA CHLOROQUINE

news-details
TRAITEMENT DU CORONAVIRUS

Face à la frénésie autour de la chloroquine, le gouvernement a décidé d’encadrer, via un décret paru jeudi, la délivrance de Plaquenil, principal médicament dérivé de l’antipaludique star du moment.

Par un décret complétant le décret du 23 mars dernier, qui préscrivait les mesures nécessaires dans le cadre de l’urgence sanitaire, une dérogation permet que "l’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ritonavir puissent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d’un médecin aux patients atteints par le Covid-19".

Une décision vient concrétiser l’annonce faire par le ministre de la santé en début de semaine, et qui réjouit le professeur Raoult.
L’inectiologue marseillais milite pour l’utilisation sans tarder de ces médicaments, et il est au centre d’une querelle d’experts depuis plusieurs jours :

Le décret prévoit notamment la limitation de la délivrance du Plaquenil en officine à ses indications médicales strictes (polyarthrite rhumatoïde, lupus, et en prévention des lucites - allergies au soleil), et l’interdiction de l’exportation des spécialités contenant de l’hydroxychloroquine, mais aussi des médicaments contenant l’association lopinavir/ritonavir, antiviraux eux aussi expérimentés contre le Covid-19.

Ce médicament à base hydroxychloroquine n’est pas utilisable "dans la prise en charge du Covid-19 en (médecine de) ville", a souligné l’agence du médicament l’ANSM, alors que ce médicament fait actuellement l’objet d’une demande massive.

Vous pouvez réagir à cet article