LA FRANCE SOUPÇONNÉE D’AVOIR EXFILTRÉ DES TÉMOINS CLÉS

news-details
AFFAIRE OUMAR WATT

Les autorités françaises adoptent une attitude tendant à tirer d’affaire leurs concitoyens impliqués dans l’affaire Omar Watt. Selon « Les Echos » qui donne l’information, le juge d’instruction a presque bouclé son enquête, sans les camarades français de Mike Teiho, inculpé français dans l’affaire et qui a été placé sous mandat de dépôt.

Selon le journal, le magistrat instructeur a voulu auditionner les 4 autres soldats français qui étaient présents au moment des faits. Mais, il n’a pas aperçu leurs ombres. Selon les interlocuteurs de notre source, les autorités françaises ont juste extirpé du Sénégal leurs concitoyens, qui étaient en fin de mission. Ils sont ainsi soustraits à l’action de justice.

Le journal rapporte que le magistrat instructeur a écrit aux autorités militaires françaises pour demander des informations sur leurs éléments qui devaient être entendues en qualité de témoins, mais ces dernières ont soutenu qu’elles n’arrivent pas à les localiser.

Vous pouvez réagir à cet article