image

LA GENDARMERIE ET LE PEU D’ÉGARDS POUR LE CITOYEN

image

J’ai voulu légaliser un document administratif et je me suis rendu à la Gendarmerie de la Foire sur la VDN ce lundi 13 juin 2022, à 09h45. J’ai quitté les lieux une heure plus tard, sans obtenir la légalisation de mon document, rabroué par un jeune gendarme incorrect, totalement irrespectueux du citoyen, qui a voulu me faire croire que c’était un service qu’il rendait en l’absence de son collègue qui serait malade.

Sur place, j’avais trouvé une bonne quarantaine de personnes. Je me suis dirigé vers un monsieur avec une enveloppe à la main comme moi, dont je supposais qu’il était venu aussi pour légaliser un document. Il m’informa qu’il fallait attendre qu’un gendarme descende pour récupérer les documents à légaliser pour ensuite appeler les concernés.

Après trente minutes d’attente sans signe de vie d’un gendarme, j’ai décidé de m’informer directement en montant les escaliers du bâtiment pour me diriger vers l’accueil de la gendarmerie. Je n’y ai trouvé personne et j’ai entendu des bruits de voix d’une pièce où étaient regroupés des gendarmes. Après les avoir salués, j’ai demandé comment je pouvais légaliser mon document. Un gendarme debout à l’entrée de la pièce, qui était en train de manger un sandwich, me répondit avec arrogance que son collègue préposé à la légalisation était à l’hôpital et que c’est lui qui le suppléait et qu’il n’était pas obligé de le faire. Je lui ai dit ma surprise que la gendarmerie me réponde de cette sorte. Il m’a alors dit que je devais dans ce cas revenir le lendemain.
J’avais perdu une heure trente pour rien. Apparemment, c’est le lot quotidien de beaucoup de Sénégalais.

Mamadou Ibra KANE, un citoyen scandalisé

14 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article