LA « GRANDE TRICHE » AU CENTRE DE PÉKÉSSE : CE QUE RISQUENT LES 15 CANDIDATS AU BAC

news-details
BACCAULAURÉAT 2021

Ils sont 15 candidats libres (14 filles et un garçon) épinglés lors de la première journée du baccalauréat général, hier jeudi, au niveau du centre de Pékesse. Le ministère de l’Education nationale, qui a sorti un communiqué dans ce sens, a révélé qu’ils proviennent tous de Pikine et Guédiawaye, la banlieue dakaroise. Et qu’ils se sont inscrits au Centre académique de l’Orientation scolaire et professionnelle (CAOSP) de Thiès.

D’après le directeur de l’Office du bac, Socé Ndiaye, « l’enquête est en cours ». Mais, à l’entendre parler, ces candidats épinglés risquent gros. Deux sanctions, administratives et académiques, pèsent sur leurs épaules. « D’abord, l y a l’association de malfaiteurs qu’ils risquent, qui est une sanction pénale. La deuxième chose, c’est la sanction académique, et, ils vont passer au conseil de discipline. Ce qui est sûr, c’est que cette année ils ne poursuivront pas les épreuves. Donc, ils n’auront pas de Bac. Maintenant, le Conseil de discipline va voir est ce qu’ils seront autorisés, dans le futur, à être candidat au bac », a-t-il déclaré.

Pour rappel, ces candidats ont été pris en flagrant délit en train de consulter un groupe WhatSapp dénommé "Team Pékesse" qui contenait les corrigés des épreuves du baccalauréat. Le cerveau de la bande serait un enseignant. Il serait d’ailleurs en fuite d’après l’Inspection d’académie (Ia) de Thiès.

Vous pouvez réagir à cet article