LA GRÈVE DE LA SANTÉ FAIT MAL DANS LA RÉPONSE AU VIH

news-details
LUTTE CONTRE LE SIDA

« La grève des syndicats des travailleurs de la santé et de l’action sociale nous fait beaucoup de mal dans la réponse au VIH ». L’alerte est de la directrice exécutive du Conseil National de Lutte contre le SIDA (CNLS), Dr Safiétou Thiam. Reprise par Le Quotidien, elle indique qu’ « à Dakar, on ne sent pas les effets de la grève puisque ce sont les médecins qui prodiguent les soins pour la plupart du temps. » Mais, souligne-t-elle, « c’est au niveau décentralisé » que des « difficultés » se posent surtout « avec le Programme de la transmission mère-enfant (PTME). »
Une situation qui ne risque pas de s’arranger puisque ledit mouvement va vers son 16ème plan d’actions.

Dr Safiétou Thiam qui se prononçait lors de la célébration de la journée mondiale du Sida, n’a pas manqué de préciser que « les sages-femmes sont les plus concernées dans la prise en charge des PTME. Et quand elles partent en grève, cette absence se fait sentir, surtout dans nos campagnes d’accélération. »

Relevant d’autres difficultés, Dr Safiétou Thiam insiste sur « l’information sanitaire pour permettre aux bailleurs d’évaluer et de pouvoir décaisser les financements pour la riposte. »

La journée mondiale du Sida est célébrée sous le thème « Connais ton statut ! », cette année. Le Sénégal, à la veille de la date butoir fixée en 2020 pour l’atteinte des objectifs des 3 ’’90’’ (90 % des personnes touchées par le VIH devront connaitre leur statut. 90 % des personnes diagnostiquées comme porteuses du VIH devront avoir reçu un traitement anti rétroviral. 90 % des personnes sous traitement antirétroviral devront avoir une charge virale indétectable), présente des indicateurs loin de traduire l’atteinte des résultats escomptés.

« 29% des personnes vivant avec le VIH ne connaissent pas encore leur statut dans notre pays », relève Dr Safiétou Thiam, soutenant que cet indicateur est la porte d’entrée pour arriver aux objectifs visés.

Vous pouvez réagir à cet article