image

LA GROGNE DES SYNDICALISTES APRÈS L’ARRESTATION DE 6 CHAUFFEURS

image

« S’ils ne sont pas libérés, tous les chauffeurs vont s’unir pour les défendre ». La menace est formulée par Papis Niane, responsable-syndicaliste de l’Union des routiers du Sénégal à Kaffrine, au micro de notre correspondant sur place.

Six chauffeurs ont été arrêtés pour entrave à la liberté de circuler. Les syndicalistes nient et exigent leur libération immédiate et sans condition. « Le jour de la grève, ces chauffeurs étaient allés sensibiliser les chauffeurs maliens par rapport à la grève, proteste Niane. C’était à la gare routière près du poste de police. Certains ont été mis aux arrêts et déférés à Kaolack. Depuis lors, ils ne savent pas à quel saint se vouer. Ils n’ont pas barré la route. Donc, ils n’ont pas entravé la liberté de circuler. Nous demandons leur libération parce qu’ils étaient en train de parler avec leurs collègues chauffeurs. On a le droit de faire la grève ».

La grogne monte au moment où c’est le statu quo entre le ministre des Transports, Mansour Faye et l’Intersyndicale des transports routiers, qui ne goutte pas les mesures prises après l’accident de Sikilo, sur la route de Kaffrine, faisant 42 morts, d’après le bilan officiel.

Dié BA

21 janvier 2023


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article