LA GUERRE DES CHEFS EST DÉCLARÉE À L’APR

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

Lors de l’installation de son directoire de campagne le mardi 29 janvier dernier, le candidat Macky Sall avait mis en garde les responsables politiques de sa coalition en leur faisant savoir qu’il ne « tolèrerait aucun acte fractionniste ou d’indiscipline ». Il les avait appelés à travailler dans la collégialité et la solidarité pour remporter l’élection présidentielle du 24 février 2019. Ces mises en garde du président semblent tomber dans l’oreille de sourds.

Selon « Les Echos », aux Parcelles assainies c’est la guerre totale entre Amadou Ba et des membres importants et influents de l’Alliance pour la république. Ces derniers, informe le journal, dénoncent la manière cavalière dont le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a installé le comité électoral. Ils dénoncent que l’argentier de l’Etat ait confié à son meilleur ami et son frère les finances et la logistique. La même source nous indique que les apéristes de souche demandent à Amadou Ba de les respecter. Ils menacent de mettre en place un comité électoral parallèle si le ministre de l’Economie persiste dans sa position. En effet, ce n’est pas seulement aux Parcelles où on note des divergences dans le camp présidentiel.

Les « Echos » informe que la bataille de positionnement à Louga fait également rage entre Aminata Mbengue Ndiaye et le ministre Moustapha Diop. D’après le journal, le maire Moustapha Diop est accusé d’avoir fait les listes de membres des comités départementaux et communaux, sans concertation. Un acte qui n’a pas plu au ministre de l’Elevage Aminata Mbengue Ndiaye. La responsable politique local du parti socialiste, annonce qu’elle va créer sa propre liste.

Vous pouvez réagir à cet article