image

LA HAC SUSPEND LA DIFFUSION DE JOLIBA TV NEWS POUR DEUX MOIS

image

Le Collège des membres de la Haute Autorité de la Communication réuni en délibération le jeudi 3 novembre a décidé de suspendre l’autorisation établissement et d’exploitation et de diffusion accordée à la chaine de télévision Joliba TV News, la première chaîne privée d’information du pays pour un éditorial diffusé.

« L’autorisation établissement, d’exploitation et de diffusion accordée à Joliba TV News par la Convention N ° 49 / HAC - MALI du 29 décembre 2017 est suspendue pour une période de deux ( 02 ) mois », souligne la décision de la Hac.

Il faut noter que cette décision inédite de suspendre un média est motivée par des griefs.
Selon la décision de suspension temporaire de la chaine, l’analyse des Rapports de la Commission de la Hac a noté que « Joliba TV News méconnait totalement les missions et les attributions de l’organe de régulation des médias ».

La Hac souligne aussi qu’il « est clairement établi que c’est cette méconnaissance des missions et attributions de l’organe de régulation des médias qui a amené Joliba TV News, dans son programme « L’Éditorial » du 30 septembre 2022, à tenir des propos diffamatoires et formuler des accusations infondées à l’encontre de la Haute Autorité de la Communication ».

L’autorité de régulation reproche également à la chaine Joliba TV News de s’être « inscrite dans une attitude de défi à l’égard de la Haute Autorité de la Communication depuis qu’une précédente Mise en demeure lui a été adressée le 24 août 2022, suite à une interview réalisée à Abidjan ».

« Bien qu’elle ait réagi à la mise en demeure dans une lettre en date du 06 septembre 2022 , la chaîne de télévision n’a à ce jour respecté aucune des injonctions données par l’instance de régulation des médias », note la Hac.

Il faut rappeler que la Hac avait adressé une Mise en demeure le 12 octobre 2022 la chaîne de télévision pour un programme comportant « des propos diffamatoires et des accusations infondées concernant l’instance de régulation, la Haute Autorité de la Communication, l’état de la liberté d’expression au Mali et les autorités de la Transition ».

Hawa TOUMAGNON (Correspondance particulière)

4 novembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article