LA JEUNESSE LIBÉRALE DEMANDE L’EXCLUSION DE OUMAR SARR ET CIE

news-details
PDS

Les jeunes du Parti démocratique sénégalais ne cautionnent pas la voie prise par Omar Sarr et Cie qui ont créé un courant (Alliance suxali PDS) pour opposer leur véto sur les dernières restructurations apportées par leur secrétaire général, Me Abdoulaye Wade. Dans un communiqué signé conjointement, l’Union des Jeunesses Travaillistes et Libérales (UJTL) et le Mouvement des élèves et étudiants libéraux (MEEL) font un bloc pour dénoncer l’acte des récalcitrants.

Les jeunes libéraux considèrent qu’il s’agit d’« une démarche clanique qui viole la charte fondamentale du parti ». Cette énième tentative de sabordage et de fragilisation du parti est, selon eux, orchestré par Macky Sall. Mais, à les en croire, ce dernier n’arrivera pas à ses fins. Ce sera, à leur avis, un échec comme les précédentes car la jeunesse fera face pour sauvegarder et protéger l’héritage libéral et ne laissera personne humilier l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade. « L’UJTL et le MEEL considèrent que les manœuvres allant dans le sens de diviser le parti sont inacceptables et d’une extrême gravité.

Fort de ce constat la jeunesse du parti demande au frère Secrétaire général national et aux instances du parti de prendre acte de l’auto exclusion des animateurs de « Alliance Suxali PDS » et d’en informer à qui de droit. Pour être cohérent avec la ligne du parti et règlement intérieur nous ne devons pas en aucun tolérer ou accepter des fautes graves commises par les membres de « Alliance suxali PDS », lit-on dans la note reçu par emedia.sn. Les jeunes ont rappelé que dans un passé récent, des actes similaires ont été posés par d’anciens membres du parti tels Modou Diagne FADA, Madicke NIANG, AIDA MBODJ. Et le parti, sous la coordination de Oumar SARR avait constaté leur auto exclusion de faite pour défiance et collision avec l’ennemi.

Vous pouvez réagir à cet article