image

LA KORITÉ : PREMIÈRE RÉCOMPENSE DU JEÛNEUR !

image

Hélas, notre cher ami, Ramadan va bientôt nous quitter et c’est toujours triste de célébrer le départ d’un proche. Au revoir bien sûr, à l’année prochaine. Bienvenue Korité, Aïd el Fitr, appelée encore la petite fête. Et la tradition veut que l’on porte des vêtements neufs et que, sur le chemin de la mosquée, on mange quelque chose de sucré, comme une datte, et que l’on récite une petite prière appelée takbir. Avant les prières de l’Aïd, nous sommes également tenus de verser un montant en œuvre de charité, et cela par foyer, appelé Zakaat-al-fitr (Mouddoum Koor), pour aider à nourrir les pauvres et les nécessiteux.

D’après Abou Hourayra, le Prophète (PSL) a dit : Agrémentez vos fêtes par la glorification du Seigneur (Allah Akbar). Quant à Anas, il donne la version suivante : Agrémentez les 2 fêtes que sont la Korité et la Tabaski par le vocable de l’unicité de Dieu (Là illàha illal-Lah), la sanctification (qoudoussoun) et la louange (al-hamd lil-Làh).

D’après Wahb ben Munabbah, Satan pleure à chaudes larmes lors des fêtes de Korité et de Tabaski, alors que sa descendance c’est-à-dire, les démons se réunissent autour de lui et ils lui disent : « Oh notre maître ! Quel est l’objet de tes larmes ? Vient-il du ciel, de la terre ou des montagnes afin que nous le détruisions » ? Il leur répondit : « Dieu le Tout Puissant a pardonné à la communauté de Mouhammad (PSL) et a absous tous leurs péchés en ce jour, c’est à vous de les distraire vers les plaisirs et les boissons alcoolisées afin que Dieu soit mécontent d’eux. » Alors attention à la distraction d’Iblis, et pour souhaiter bonne fête à quelqu’un pendant la Korité, le formule est « Eid Mubarak ».

Imam Birame POUYE

30 avril 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article