image

LA LD/DEBOUT MET MACKY SALL DEVANT SES RESPONSABILITÉS

image

« On ne peut pas terroriser tout un peuple, on le paye fatalement », cette phrase est du président Macky Sall alors opposant. Depuis son accession au pouvoir, le Président utilise tous les moyens en son pouvoir pour terroriser, bâillonner, mater, en vue de « réduire l’opposition à sa plus simple expression ». C’est le Secrétariat exécutif national de la LD/Debout qui s’exprime ainsi à travers un communiqué rendu public suite au décès de François Mancabou.

À en croire les camarades du Secrétaire général par intérim, Pape Sarr, non moins dignes héritiers du Professeur Abdoulaye Bathily, « les mêmes arguments utilisés contre le régime de Abdoulaye Wade sont les mêmes utilisés aujourd’hui pour justifier toutes les bavures contre les populations dont le seul tort est de réclamer le respect de la constitution ». N’est-ce pas l’opposant Macky Sall qui disait « le pouvoir a recruté des mercenaires aux mains tâchées de sang venus de Côte d’Ivoire, mais aussi de Guinée et du Nigeria dans le but de commettre des rapts d’opposants et de membres de la société civile » ? S’interrogent-ils avant de souligner qu’aujourd’hui au pouvoir, « il reproche la même chose à l’opposition ».

Pour les Jallarbistes proches de l’opposition, « la mort de François Mancabou, paix à son âme, quelles que soient par ailleurs les circonstances, sera imputée à ce régime répressif qui décerne des mandats de dépôt à tout va. Ce dernier, arrêté chez lui en excellente santé, se retrouvera quelques jours après dans un état comateux, puis déclaré mort dans des conditions sombres ». Par conséquent, le Secrétariat exécutif de LD Debout exige la lumière sur les circonstances ayant entrainé son arrestation ainsi que sa mort. Avant d’appeler « les sénégalaises et sénégalais à aller voter massivement les listes YAW-Wallu pour régler définitivement l’injustice au Sénégal et anéantir tout espoir de 3éme candidature ».

MT

15 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article