image

LA LISTE ’’DEFAR SA GOX’’ FINALEMENT RETENUE, LA CENA CORRIGE LE PRÉFET DE MATAM

image

Initialement rejetée, la liste de ’’Defar Sa gox’’ va finalement prendre part aux élections territoriales du 23 janvier 2022, au Fouta. Harouna Seck, leur porte-parole, et ses collègues, clamant leur appartenance à l’Alliance pour la République (APR, parti au pouvoir), sont décidés à en découdre avec les maires sortants investis par la Coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) dans les communes de Matam, Bokidiawé, Dabia, Agnams et Oréfondé.

"Nous avons notre coalition parce que nous ne sommes pas d’accord avec les maires sortants qui ont été investis par la coalition BBY. Nous avons notre liste", assènent les dissidents, dénonçant "les agissements des barons du parti."

Dans son arrêté, l’autorité administrative avait évoqué la "ressemblance des emblèmes (cheval) et couleurs (marron-beige) avec la coalition (BBY)."

Toutefois, informée de la situation, la Commission électorale nationale autonome (CENA), a tranché, à travers un communiqué, précisant "que les motifs de rejet sont bien spécifiés dans le Code électoral notamment en ces articles L 250 et L 285." Et, "cette énumération ne comporte aucun point relatif aux couleurs et symboles d’un parti, d’une coalition ou d’une entité indépendante".

Dié BA

7 novembre 2021