LA MARCHE DU COLLECTIF "GNO LANK" AUTORISÉE

news-details
MANIFESTATION

Alioune Badara Samb, le préfet de Dakar, a autorisé la marche du collectif « Gno Lank Gno Bagn », protestant, entre autres motivations, contre la hausse de l’électricité, ce vendredi après-midi. Selon le trajet, la marche pacifique s’ébranlera de la place de la Nation (Ex-Obélisque), point de départ, au Rond-point de la Rts, point de chute.

« La Direction de la SENELEC annonçait une hausse des tarifs du coût de l’électricité au Sénégal. Une mesure qui est entrée en vigueur depuis le 1er décembre dernier. Cette hausse impopulaire, inopportune, injuste et sans explications détaillées était relative à un gap de 12 milliards 191 millions F CFA, d’après la Direction de la SENELEC », fulminait Ben Thaleb, l’un des coordonnateurs du collectif, face à la presse hier jeudi, 12 décembre, en compagnie d’Aliou Sané, membre du mouvement ’’Y’en a marre’’ et d’autres représentants de la société civile.

Les manifestants exigent, par ailleurs, la libération de Guy Marius Sagna et Cie. « C’est dans cette logique que des marches pacifiques ont été organisées durant lesquelles certains de nos camarades ont été arrêtés et déférés devant le Procureur qui a requis un mandat de dépôt. Cette décision de justice, qui en elle-même ne se justifie pas si l’on se réfère à la Constitution qui consacre le droit à la marche pacifique, une fois que l’information est notifiée, l’autorité préfectorale. Nous exigeons la libération des otages arrêtés depuis bientôt 2 semaines, sans raison, et prenons pour responsable le Gouvernement de tout ce qui arriverait à nos camarades ».

Vous pouvez réagir à cet article