image

LA MENACE FERME DU SOUS-PRÉFET DES ALMADIES

image

À Dakar, plusieurs canaux d’évacuation d’eaux pluviales ou d’eaux usées sont bouchés à cause des comportements des promoteurs immobiliers. C’est dans ce cadre que le sous-préfet des Almadies a brisé le silence pour avertir ceux qui seraient tentés de construire sur un canal d’évacuation d’eau. « Au-delà de la sensibilisation, il y’a des actions qui nous incombent. On ne doit pas construire sur ces canaux d’évacuation d’eaux de pluie ou d’eaux usées. Et je dis qu’il n’y a même pas lieu de prendre des arrêtés préfectoraux. Il va falloir juste surveiller parce que tout le monde sait qu’un canal d’évacuation d’eau pluviale ou d’eau usée on ne doit pas y construire sa maison. Et quand c’est le cas, c’est parce que quelque part il y’a eu dysfonctionnement. Il va falloir surveiller et identifier les responsables pour les traduire devant la justice. Il y’a des sanctions prévues pour cela », a dit Khadidiatou Sène Traoré lors d’un comité local de développement sur la gestion de l’assainissement de Ouakam.

Abordant la question de l’évacuation des eaux, elle a déclaré : « on va essayer de gérer les problèmes d’assainissement qu’on aura au niveau de l’arrondissement. Un plan d’action est mis sur pied. Il y’aura des activités de sensibilisation. On a invité à cet atelier les acteurs communautaires notamment les représentants d’association, d’ONG mais aussi les Badiènou Gox pour qu’ils puissent servir de relais auprès des populations pour que les mauvais comportements qu’on rencontre dans les réseaux puissent être bannis à jamais ». Elle ajoute : « ça, c’est un premier point. Dans ce plan d’action on a quelques points bas qu’on a identifiés avec l’Onas. Donc, on va surveiller tous ces points bas pour qu’il n’y ait pas d’inondations au niveau de ces sites-là. Il y’a un travail préalable qui a déjà été fait par l’État du Sénégal depuis l’année dernière. La route qui mène chez chérif Ousseynou Laye ne connaît plus les inondations. Et c’est grâce à un travail fait par l’Onas que ce problème est derrière nous ». Toutefois, elle a indiqué qu’il y’aura un travail beaucoup plus profond de redimensionnement du réseau qui est actuellement surutilisé et des études sont en cours pour que de manière générale qu’on puisse au niveau de l’arrondissement ne plus rencontrer de problème d’inondation. Mais aussi le problème des eaux usées qui sortent de partout.

Cheikh Moussa SARR
Abdoulaye SYLLA (Photo)

1er juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article